Blog,  Edito

Origine du mot …

 “Fable”

La Fontaine un homme de dialogue …

Idée

Dialogue

Fable :

                Sacrée gent !

 

Le style est noble, grave, sublime, l’expression d’un siècle bien délicat où la bonne compagnie se trouve à la Cour du Roi Louis XIV; la Cour est fermée, il faudra l’ouvrir.

Avec son bras symbolisé par le « I »

Avec la porte symbolisée par le « D »

Avec le souffle de l’esprit symbolisé par le « E », souffle qu’il faudra redoubler;

Jean de La Fontaine saura le faire avec le mot « IDEE » cher à Platon; l’idée étant celle du « Di – Di » (D.I.) qui signifie « échange de la parole » en sanscrit d’où le mot dialogue, laissant les ragots aux on-dit.

Quand les idées vont vite et bien, nous faisons preuve de diligence comme l’était la première voiture de la Poste, la diligence.

Jean de La Fontaine a choisi de faire parler les animaux, soit; il aurait pu choisir le langage des fleurs connu à l’origine sous le nom de cueillir avant même de la choisir, leur donner la parole était synonyme de prendre soin d’elles; d’ailleurs toutes les notes de Jean de La Fontaine furent recueillies et ce dans un recueil de fables qui reçut bon accueil.

Le mot recueillir, nous le voyons, est passé par la fleur, par la terre; il a donné le mot récolte; par la finance la collecte.

Bientôt il nous faudra également choisir, c’est-à-dire « cueillir hors de », à savoir élire ceux qui sont éligibles; et ceux qui savent choisir sont ceux qui sont élégants, d’où le sens premier de ce terme.

Sont éligibles ceux qui sont élégants.

La Fontaine savait bien cela, lui qui savait se servir de la noble langue française; il jouait avec les mots de l’intérieur

(int, «dedans» et élire) d’où le mot intelligent (intellect, select) ; seul de ses affaires il ne s’occupait pas d’où il était négligent.

Il a su par ailleurs raconter des histoires fabuleuses; l’homme est affable; il n’affabule pas. Il s’adresse à ceux qui ne peuvent pas parler ou qui ne parlent pas encore: les enfants (fa, « parole » -> infa, infant) ; tous les psychologues vous diront que l’enfance n’est pas une grave maladie, que la fontanelle n’est que la source de l’enfance; je le sais de source sûre: celle des fonds baptismaux … quelle source … mais de La Fontaine.

Jean de La Fontaine est ce fabuliste qui aura su mettre la rime et son génie entre des rayons obliques!

COMMENT DEVIENT-ON JEAN DE LA FONTAINE :

Il a 22 ans, le génie sommeille, il écoute un officier qui lui lit avec emphase, une ode de Malherbe. Jean ne quittera plus la rime, il est poète (« poétès » en grec), un artisan des vers, un homme libre jusqu’au 13 avril 1695, jour de sa mort à 74 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code